SOS Éducation | Contrepoints

SOS Éducation | Contrepoints

Apprenez-en davantage sur l’association Sos éducation

La fondation travaillant pour un système scolaire plus efficace a été fondée au départ par trois jeunes parents. Rapidement, des professeurs et des responsables les ont ralliés. Pour la fondation, l'enseignement se doit de demeurer une chance pour tous les élèves. L'activité de Sos éducation (Sos-education) vise avant tout le goût de l’effort et l’autonomie des élèves. Sos éducation représente une association loi de l'année 1901 qui réunit des familles et des professeurs en vue de préserver l'enseignement.

Sos éducation agit pour une école plus performante

Pour la fondation Sos éducation, l’Éducation nationale présente des problèmes de fonctionnement qui posent des problèmes pour la totalité de l’organisation. D’après la fondation Sos éducation, une école de qualité dépend fortement des actions menées par chaque individu et de la poursuite de buts distincts à chaque école, tout comme à chaque classe. L’association considère qu’il est important de donner des fonctions à responsabilités aux multiples acteurs sur le terrain et leur octroyer les opportunités d’intervenir avec professionnalisme. S’impliquant pour que tous les élèves obtiennent une qualification en sortant de l'école, la fondation a pour but que chacun bénéficie d'un métier garanti à la fin de leur scolarité.

On vous a vraisemblablement déjà précisé que dans une grande majorité des établissements scolaires, on trouve des soucis d'agressivité et de désobéissance. Injures, problèmes d’autorité, violences verbales… La liste est longue. La fondation Sos éducation a notamment pour devoir de restaurer la discipline en cours, tout comme le respect des professeurs. Des demandes de soutien pour des enseignants violentés au sein des écoles sont fréquemment démarrées par la fondation. Depuis que l’association Sos éducation a été créée, mettre fin à la violence à l’école est l’une des priorités de l'association.

On vous a vraisemblablement déjà expliqué que l’Élysée reçoit l’équipe de Sos éducation le 10 janvier 2012. Les 162 000 signatures des personnes qui se sont mobilisées pour demander une véritable révision de l’Éducation nationale sont remises par le groupe. Le 8 février 2012, la fondation lance le colloque « Vaincre l’illettrisme, ça commence au CP », ouvert par Rachida Dati. N'en déplaise à l’immobilisme du système et à l’animosité des adversaires, la mobilisation de la fondation donne la possibilité d'obtenir des succès pour un système scolaire efficace.

S’enrichir des méthodes les plus efficaces pour faire réussir les élèves est le but principal des tables rondes organisées par la fondation. Le principe des ateliers de la fondation est simple : des intervenants de qualité sur les mathématiques ou la grammaire viennent présenter leurs méthodes, leurs astuces et leurs réflexions pour bien transmettre aux jeunes. Des enseignants du privé hors contrat et des enseignants du public participent aux rencontres de l’association loi 1901 Sos éducation.